Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

PrÉSentation

Recherche

7 février 2007 3 07 /02 /février /2007 12:33

Dans les cités guerrière telles Sparte ou Thèbes, l'homosexualité était présente sous une forme un peu différente de ce que l'on pouvait trouver dans les autres cités. Bien que les historiens ne sont pas tous d'accord sur le sujet, beaucoup maintiennent la théorie de la pédérastie en la nuançant quelque peu. En effet, la pédérastie servait essentiellement dans ces cités à préparer les jeunes hommes au combat. Pourtant, il semblerait que les relations entre hommes du même âge étaient tolérées, voire encouragées ce qui est une spécificité des cités guerrières puisque l'homosexualité était mal vue et réprimandée dans le reste de la péninsule hellénique.

On peut alors se demander pourquoi une telle tolérance dans une cité guerrière. Tout simplement parce que la création de lien affectifs entre deux hommes permettaient à ceux-ci d'avoir une personne chère à défendre pendant les combats et exaltait ainsi leurs pulsions guerrières. Il trouvaient ainsi dans cet amour une motivation supplémentaire à celle de protéger la Cité : protéger leur amant. Le Bataillon Sacré de Thèbes était ainsi essentiellement composée de couples d'hommes ce qui se révélait très efficace à réveiller la bravoure chez les soldats. En effet, aussi appelé Bataillon des Amants, il était connue dans toute la Grèce pour ses glorieuses victoires.

A Sparte, on utilisait la même méthode : de nombreux soldats se révélaient homosexuels ce qui leur donnait une raison supplémentaire de se battre. On sait donc pourquoi l'homosexualité entre deux hommes du même âge, jugée honteuse dans la Grèce antique était tolérée et encouragée dans les cités guerrières. 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires